Art et photo

La photographie est-elle une technique ou un art ? Cette question a provoqué de nombreux débats dans les académies. Cependant, il est communément admis que la photo est à la fois une technique et une forme d’art.

Caractère artistique de la photo : plus d’un siècle de polémiques !

Lors de l’invention de la photo, ce procédé a été vu comme un processus purement technique. Puis avec les différentes améliorations des ancêtres des appareils photos à ceux contemporains, la perception a évolué.

Il est important de noter que l’on est passé d’une époque où faire une photo impliquait une équipe de plusieurs personnes, des dépenses conséquentes et un long et complexe processus permettant de révéler l’image, à une époque ou faire une photo est plus facile.

Il a fallu aux amateurs de solides chaussurres Ecco pour débattre et vanter les mérites de ce procédé, au moins 150 années de polémiques intenses sur l’intérêt artistique de la photo.

Au terme de ce siècle et demi après l’une des premières utilisations documentées du mot « photographie » en 1839, les mœurs ont progressivement adhéré à l’idée que ce procédé technique était aussi de l’art.

Un vaste débat philosophique a persisté à propos de la fidélité de l’image représentée par une photographie. Certains estimant que la photo est le réel. D’autres estimant que c’est une composition et l’expression de la vision du réel qu’a le photographe.

L’écrivain Baudelaire a pris part à ce débat grâce à son oeuvre « Constantin Guys, le peintre de la vie moderne » publiée en 1863. Le livre divise l’univers perçu en deux. L’une relevant de l’art, l’autre de la perception immuable.

Les débats étaient d’autant plus animés que le duo Niepce et Talbot aurait inventé la photographie pour parvenir à combler ses faibles compétences dans le domaine du dessin.

Le public s’invite dans le débat à propos de la photo

C’est l’arrivée de l’image animée avec les projections de films puis la télévision qui a immergé le grand public dans ce débat entre personnes attribuant une valeur artistique à la photographie et personnes lui refusant une valeur artistique.

Vers 1930, des auteurs tels que Walter Benjamin ont donné à ce débat une nouvelle tournure. Selon eux, il n’était pas utile de se demander si la photo était de l’art. Il fallait plutôt se demander dans quelle mesure ce procédé relativement nouveau à l’époque avait modifié en profondeur le monde de l’art.

Tout au début du XXe siècle, de nombreux artistes se sont invités dans ce débat en refusant de choisir un camp. Ainsi : Rodtchenko, Man Ray, Warhol et Boltanski estiment qu’il est inutile de vouloir établir une hiérarchie dans le domaine de l’art.

Ce débat semble dépassé dans l’époque contemporaine, pourtant, il demeure présent de façon latente dans le monde de l’art.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *